Tout savoir sur comment créer un menu de restaurant ?

Par , le

Mise à jour, le


Que vous cherchiez à créer une carte pour un restaurant ou pour une brasserie, ce guide détaillé couvre tout ce qu'il y a à savoir, de la création par étapes, aux conseils, à la fixation stratégique des prix ou le choix du logiciel gratuit pour la création de carte de restaurant.

Profitez de conseils pratiques pour utiliser des logiciels de création gratuits ou professionnels et apprenez comment commercialiser efficacement votre menu pour maximiser l'impact sur vos clients et votre rentabilité.

1. Cinq étapes pour la création de votre menu de restaurant

Créer un menu captivant est essentiel pour tout restaurant. Ce document ne se limite pas à une simple liste de plats, il reflète l'identité de votre établissement et influence les choix de vos clients.

  • Définition de l'offre culinaire : Avant de penser à la forme de la carte, il est impératif de définir le fond : qu'allez-vous proposer à vos clients ? Proposez une cuisine en alignement avec le positionnement de votre restaurant. Assurez-vous de proposer un équilibre entre les plats innovants et les classiques indémodables (voir le conseil pour la fixation des prix).
  • Choix du logiciel de création : L'utilisation d'un logiciel de design offrent des outils qui simplifient la conception et permettent de produire rapidement des designs professionnels.
  • Sélection d'un modèle de menu : Après avoir choisi le logiciel, sélectionnez un modèle qui s'intègre harmonieusement avec la charte graphique de votre restaurant.
  • Intégration des contenus du menu : Une fois le modèle choisi, il s'agit de remplir les différentes sections de votre carte. Utilisez des images de qualité et des descriptions précises pour chaque plat afin de susciter l'intérêt et de faciliter le choix des clients (voir nos conseils).
  • Validation et impression du menu : Avant l'impression finale, présentez le menu à votre entourage pour recueillir des avis et apporter des ajustements nécessaires. Après validation, procédez à l'impression, et vous voilà votre une carte, prête à être utiliser (voir le conseil sur le choix du format).

2. Quel logiciel pour créer la carte de son restaurant ?

Pour concevoir un menu professionnel destiné à votre restaurant, il est crucial de recourir à un logiciel de design graphique. Des plateformes telles que Adobe Express et Canva proposent une gamme de fonctionnalités sur mesure et de modèles facilement personnalisables, simplifiant ainsi le processus de création. Ces outils permettent de créer de manière efficace un menu visuellement attrayant et parfaitement adapté aux besoins spécifiques de votre établissement.

Pour plus d'informations, consultez notre article approfondi intitulé "Quel logiciel utiliser pour créer un menu ?".

3. Exemples de design de carte de restaurant

Votre carte de restaurant doit non seulement mettre en valeur vos plats mais aussi refléter l'identité de votre marque.

Voici quelques exemples de design de carte de restaurant :

Modèle de carte des boissons au format A4 vertical
Modèle de carte des boissons au format A4 vertical
Exemple de carte recto/verso
Exemple de carte recto/verso
Exemple de menu recto/verso
Exemple de menu recto/verso
Carte de restaurant à deux volets
Carte de restaurant à deux volets

Pour plus de modèles, consultez notre article complet "17 exemples de menu de restaurant".

4. Neuf conseils pour écrire un menu

Un menu de restaurant doit être attrayant et facile à lire pour encourager la consommation et améliorer l'expérience client. Voici quelques conseils pour y parvenir.

4.1 Fixer correctement les prix de son menu

La détermination précise des prix des plats sur votre menu est essentielle pour la rentabilité de votre restaurant.

4.2.1 Calculer le coût de revient de chaque plat

Le coût de revient en restauration est la somme de toutes les dépenses nécessaires pour préparer et servir un plat.

Coût de revient = Coût des ingrédients + Coût de la main-d'œuvre + Frais généraux proportionnents de votre établissement

  • Coût des ingrédients : coût total des matières premières utilisées pour préparer le plat.
  • Coût de la main-d'œuvre : coût lié au travail du personnel de cuisine pour la préparation du plat. Cela peut être calculé en fonction du temps passé à préparer le plat et du salaire horaire du personnel.
  • Frais généraux proportionnels : coûts qui ne sont pas directement liés à la fabrication d'un plat spécifique, mais qui doivent tout de même être pris en compte pour chaque plat car ils contribuent au fonctionnement général de l'établissement (électricité, eau, gaz, loyer, équipement de cuisine etc).

4.2.2 Calculer le food cost

Le food cost, ou coût des matières premières, est le pourcentage du prix de vente du plat qui revient à couvrir les coûts des ingrédients.

Food cost = (Coût total des matières premières / Prix de vente du plat) x 100

Typiquement, un food cost sain se situe entre 25% et 35% du prix de vente du plat.

4.2.3 Définir son taux de marge

Le taux de marge est le pourcentage de chaque euro de vente qui représente un profit pour le restaurant après avoir payé les coûts des matières premières.

Taux de marge brute = (Chiffre d'affaires hors taxes - Coûts des matières premières) / Chiffre d'affaires hors taxes

Fixer une marge adéquate est crucial pour couvrir non seulement les coûts des ingrédients mais aussi les frais généraux (loyer, main-d’œuvre, taxes etc) et réaliser un profit.

Notre conseil d'expert : Selon une étude deCornell University, il faut éviter d’utiliser les signes € ou $ sur votre menu car ils ont un effet psychologique qui donne moins envie au client d’acheter. Cette étude recommande également de ne pas aligner tous les prix dans une même colonne pour éviter que l'attention des clients ne se focalise uniquement sur les coûts.

4.2 Créer une matrice : le menu engineering

Le menu engineering est une stratégie qui vise à analyser la rentabilité et la popularité de chaque plat pour ensuite prendre des décisions pour maximiser la rentabilité de votre établissement.

Cette matrice, basée sur deux axes (la rentabilité et la popularité) se décompose en 4 catégories :

  • Les étoiles : Ce sont vos plats qui sont à la fois populaires (beaucoup de ventes) et rentables. Ces plats sont vos best-sellers, vous devez donc les mettre en valeur sur votre menu.
  • Les vaches à lait : Ces plats sont populaires mais leur coût de production élevé affecte leur rentabilité. Positionnez ces plats en deuxième partie de votre menu et trouvez des solutions pour réduire leur coût de production.
  • Les énigmes : Ces plats sont rentables mais ils font peu de ventes. Vous devez donc améliorer leur marketing.
  • Les points-morts : Ces plats ne sont ni rentables, ni populaires. Supprimez-les de votre carte.
Matrice du menu engineering
Matrice du menu engineering

Pour comprendre en profondeur le menu engineering et ses bénéfices, consultez notre article “Menu engineering : comment optimiser vos marges en restauration ?”.

4.3 Optimiser la lisibilité de son menu

Une bonne lisibilité est cruciale pour permettre aux clients de parcourir facilement le menu et de faire leur choix sans effort.

4.3.1 Bien choisir ses polices d'écriture

Pour faciliter la lecture de votre menu, privilégiez des polices de caractères claires et lisibles. Évitez les polices trop stylisées ou complexes qui pourraient compliquer la compréhension. Une typographie adaptée permet aux clients de saisir rapidement votre offre.

Notre conseil d'expert : Utilisez en priorité des polices sans serif, qui sont caractérisées par l’absence d’extensions aux extrémités des lettres, appelées “empattement”. Ce type de polices est considéré comme étant plus lisible.

Voici les polices sans empattement les plus utilisées :

  • Verdana
  • Arial
  • Helvetica
  • Tahoma
Quelle est la différence entre une police avec serif et sans serif ?
Quelle est la différence entre une police avec serif et sans serif ?

4.3.2 Inclure beaucoup d'espace blanc

L'espace blanc, ou l'espace négatif, est la partie non occupée entre les éléments de votre menu. En laissant suffisamment d'espace blanc, vous réduisez la fatigue visuelle et facilitez la lecture.

Cela permet également de mettre en valeur les sections importantes de votre menu et de guider les yeux du lecteur à travers les différentes options.

4.3.3 Le contraste

Assurez-vous que le texte de votre menu contraste suffisamment avec l'arrière-plan. Un contraste élevé, comme du texte foncé sur un fond clair, améliore la lisibilité et facilite la lecture pour vos clients, y compris ceux avec une vision moins parfaite.

Notre conseil d'expert : Évitez le contraste entre un noir et un blanc bruts, car cela crée un contraste trop marqué peut fatiguer les yeux. Préférez des nuances plus douces de ces couleurs pour un confort de lecture optimal.

Exemple de contraste pour un menu de restaurant
Exemple de contraste pour un menu de restaurant

4.4 Optimiser l'emplacement des plats sur sa carte de restaurant

Une organisation logique des plats aide les clients à naviguer facilement dans le menu et à faire leur choix plus rapidement.

4.4.1 Le point focal du menu

Le point focal est l'emplacement où les yeux des clients se posent en premier. Il est stratégique de placer ici vos plats les plus populaires et rentables, vos étoiles.

Sur un menu à une page, privilégiez le haut de la carte pour ces plats, et sur un menu à deux pages, utilisez l’espace en haut à droite.

Point focal d'un menu
Point focal d'un menu

Notre conseil d'expert : Mettez en avant vos plats phares en utilisant des couleurs, des typographies distinctes, des encadrés, ou des mentions comme « Recommandé par le chef » ou « Best-Sellers » pour attirer l'attention.

4.4.2 L'effet d'ancrage en restauration

L'effet d'ancrage est une technique psychologique où la première information présentée sert de référence pour les décisions qui suivent.

Dans un menu de restaurant, l’effet d’ancrage consiste à placer vos plats les plus chers en haut du menu, pour donner l’impression que le prix des autres plats est abordable. Cela peut le pousser à dépenser plus que prévu, car il perçoit les options moins coûteuses comme de meilleures affaires.

4.5 Ne pas surcharger sa carte de restaurant

Il est important de ne pas surcharger votre carte pour éviter l’indécision chez vos clients.

Une étude de l'Université de Bournemouth a déterminé que le nombre optimal de choix varie selon le type d'établissement.

Pour les restaurants de restauration rapide, il est recommandé de limiter le menu à six options par catégorie (entrées, poisson, poulet, steaks et hamburgers, grillades et plats de viande, pâtes, végétarien, et desserts).

En revanche, pour les restaurants gastronomiques ou à service à table, le nombre idéal est de 7 à 8 entrées et desserts et jusqu'à 10 plats principaux.

4.6 Choisir les bonnes couleurs pour votre menu

La sélection des couleurs pour votre menu ne doit pas être laissée au hasard. Les couleurs peuvent influencer les émotions et les décisions d'achat de vos clients.

4.6.1 Les couleurs chaudes

Les couleurs chaudes telles que le rouge, l'orange et le jaune peuvent stimuler l'appétit et créer un sentiment d'urgence.

Le rouge, en particulier, est réputé pour accélérer le rythme cardiaque et augmenter l'excitation, favorisant ainsi les achats impulsifs.

L'orange et le jaune, quant à eux, évoquent la joie et l'énergie, expliquant leur popularité auprès des chaînes de fast-food qui cherchent à accélérer le turnover de la clientèle, comme Burger King, McDonald's, Quick et KFC.

4.6.2 Les couleurs froides

Le vert, rappelant la nature et souvent associé aux légumes et à la santé, est idéal pour les restaurants qui ciblent une clientèle attentive à son alimentation. Cette couleur peut aider à promouvoir un menu centré sur le bien-être et la fraîcheur.

4.6.3 Les couleurs à éviter

Selon certaines études, le bleu possède un effet apaisant et peut modérer l'appétit.

Le marron est souvent perçu comme étant terne ou monotone, qui peut évoquer des associations avec des aliments cuits ou brûlés, réduisant ainsi l'appétit visuel.

La signification des couleurs d'un menu de restaurant
La signification des couleurs d'un menu de restaurant

Notre conseil d'expert : Choisissez des couleurs qui reflètent l'ambiance de votre restaurant et subliment vos plats. Un mélange équilibré de couleurs chaudes et froides attire l'œil et incite les clients à explorer votre offre. Cependant, veillez à ne pas utiliser trop de couleurs, car cela pourrait disperser l'attention de vos clients et rendre votre carte confuse.

4.7 Ajouter des photos à son menu

L’ajout de photos dans votre carte peut augmenter votre panier moyen. Les images peuvent à la fois aider les touristes à comprendre votre carte mais elles permettent aussi de donner envie aux clients de consommer.

Cependant, si vous souhaitez inclure des photos à votre menu, il y a deux choses à prendre en compte :

  • Assurez-vous que les photos soient représentatives pour garantir la satisfaction des clients.
  • Une photo de qualité peut éveiller l’appétit, par contre une photo de mauvaise qualité peut créer l’effet contraire.

Notre conseil d'expert : Mettez des photos sur votre menu seulement si vous avez les moyens de faire appel à un photographe. Un professionnel saura sublimer vos plats, car c'est son métier. La photographie requiert des compétences et l'utilisation d'un appareil de qualité.

4.8 Choisir les noms des plats avec soin

Les noms des plats ne doivent pas être pris à la légère, car leur objectif est de susciter l'envie chez les clients. Voici quelques conseils :

  • Pour rendre les noms des plats plus visibles sur le menu, évitez d'utiliser des articles définis (le, la, les) et commencez chaque nom de plat par une majuscule.
  • Les descriptions des plats doivent être claires et concises, limitées à deux lignes maximum.
  • Intégrez des éléments sensoriels tels que la texture, le goût ou l'arôme. Des termes comme "croustillant", "fondant" ou "parfumé" peuvent éveiller l'intérêt et l'appétit des clients.
  • Optez pour des noms courts et percutants, plus faciles à mémoriser pour les clients. Cela peut encourager le bouche-à-oreille et faciliter les commandes.

4.9 Choisir le bon format pour son menu de restaurant

Il est crucial de sélectionner le format de menu adapté à la quantité de plats que vous proposez ainsi qu'à l'expérience que vous souhaitez offrir à vos clients. Voici les options courantes :

  • Menu recto ou recto/verso : Utilisé fréquemment en dimension A4 ou A3 horizontal, ce type de menu est pratique pour les cartes plus succinctes ou les affichages muraux.
  • Menu à double volets (dépliant 2 pages) : Ce type de carte convient aux menus de taille moyenne, généralement réalisé en A4 ou A5. C'est un excellent choix pour les restaurants qui veulent combiner détail et concision sans surcharger les clients avec trop d'options.
  • Menu à 4 volets (dépliant 8 pages) : Ce format, disponible en A2, A3, A4 ou A5, convient parfaitement aux cartes plus étendues, permettant de segmenter clairement les différentes sections de votre menu.
  • Menu à 6 volets (dépliant 12 pages) : Disponible en dimension A2, A3 ou A4, ce type de menu offre encore plus d'espace pour détailler une grande variété de plats et est idéal pour les grands restaurants avec des menus diversifiés.

Notre conseil d'expert : Opter pour un menu à double volets en format A5 ou un menu horizontal d'une page en format A4 est souvent idéal. Ces configurations rendent le menu facile à manipuler et offrent aux clients une vision complète des options dès le premier regard.

5. Comment commercialiser la carte menu ?

Voici 5 conseils pour commercialiser sa carte de restaurant :

  • Soignez le design de votre carte pour captiver l'attention.
  • Indiquez clairement l'origine des produits pour rassurer vos clients.
  • Choisissez des noms de plats qui stimulent l'appétit.
  • Adoptez une stratégie de prix intelligente.
  • Optimisez le placement des plats sur le menu.

6. Quel est le rôle d'un menu dans un restaurant ?

Le menu d’un restaurant est crucial car il communique directement votre offre à vos clients. Il joue un rôle essentiel en présentant les divers plats et boissons disponibles et en définissant le type de cuisine que votre établissement propose.

7. Quelle est la différence entre une carte et un menu ?

Dans le contexte de la restauration, une carte répertorie tous les plats et boissons qu’un restaurant propose, souvent divisée en sections telles que entrées, plats principaux, et desserts.

Un menu, en revanche, représente souvent une offre à prix fixe incluant une sélection spécifique de plats et boissons pour un repas complet.